Sur la mondialisation.

Dans l’émission « Déchiffrages » sur Arte: « début de la fin ou fin du début ».

commerce extérieur, tous les pays le souhaitent tout en souhaitant la paix. Changement d’échelle depuis 40 ans, vertigineux.

Mais contradiction: libre circulation des biens et capitaux mais pas des personnes / consommation énergétique exponentielle mais ressources limitées / marché global mais décision politique locale. Ouverture des frontières mais construction de murs.

au sortir de la 2èww, alliés s’entendent pour un nouvel ordre éco (keynes) choix du dollar comme monnaie de référence, encadrement de la finance et création de l’état social (well fare state) = accords de Bretton-woods + accords commerciaux interétats. Mais ce sont deux objectifs contradictoires, en fait: développer les investissements internationaux + réglementation de la finance. Le tout a été sapé à la base par la mise en place d’une pratique à Londres.

La banque d’Angleterre a décidé de défendre la livre sterling, et a suspendu les investissements à l’étranger. Les banques se sont retrouvées paralysées par cette annonce. Elles ont donc passé un accord avec la banque d’Angleterre – qui n’a jamais été écrit – selon lequel elles peuvent toujours investir à l’étranger mais seulement avec des personnes non britanniques et à condition que la devise utilisée ne soit pas la livre. Même si la transaction se faisait à Londres, elle était assimilée à une transaction hors du territoire anglais. Au début les banquiers sont restés sages, mais début 1960, les américains sont venus passer leurs transactions à Londres pour éviter toutes les contraintes inhérentes à leur pays. Ruée des banques américaines à Londres. C’est le début de ce qu’on appelle la mondialisation financière. Affranchissement des régulations.

Contradiction entre l’internationalisation et la volonté de tenir les rennes au niveau national. Dans les années 1970 le commerce extérieur change. Délocalisation. Du coup, chacun veut améliorer la compétitivité. L’Allemagne a abaissé plein de coûts et a pu exporter. Course vers le bas.

Entre 1840 et 1940, il y a eu des vagues d’émigration comme on n’en a plus jamais connu. Un terme y a été mis avec la deuxième guerre mondiale. Il y a donc un différentiel énorme entre la circulation des capitaux et des hommes. Désastre humanitaire de l’immigration.

Pourtant des conventions internationales ont été signées, accordant le droit à quiconque de quitter son pays. Mais nulle part où être accueilli: paradoxe désastreux.

Par ailleurs, circulation des biens est surestimée en raison du modèle de calcul. Désormais, il n’est plus cohérent de compter un objet qui passe la frontière puisque tout est fractionné. La réalité de l’économie, c’est la valeur ajoutée. Ex, un objet « fabriqué » en Chine (= essentiellement assemblé en Chine) peut avoir 96% de sa valeur, d’origine étrangère.

Problème des paradis fiscaux. Artifice de la domiciliation. Effet: retirer la richesse des pays où elle existe réellement. Seule possibilité, obliger les entreprises à publier leur activité effective pays par pays (ex, combien d’employés, etc).

Depuis la crise de 2008, on assiste à une moindre internationalisation des investissements. Est-ce un mouvement durable? L’avantage d’investir près de chez soi, c’est la confiance. On a davantage de chances de récupérer sa mise. Il est possible qu’on soit obligés de faire marche arrière, en partie.

Autres obstacles à la mondialisation = l’accroissement des inégalités.

On ne compte pas le coût de la mondialisation pour la planète. Problème, on pompe les ressources sans compter.

Reste également le problème de la décision. Démocratie sur le déclin, les gens ne s’y intéressent plus, d’autres s’en emparent.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s